Dans un environnement de prix particulièrement favorable, la SLN a augmenté légèrement sa production au 1er semestre 2022 en comparaison du 1er semestre 2021. Tout en réalisant des engagements historiques et des investissements importants permettant d’ancrer les échelons nécessaires à sa nouvelle trajectoire, la SLN a subi de plein fouet l’augmentation du prix des matières premières (fuel, charbon, …) et du fret. Le prix du ferronickel se situe à un niveau très en dessous du cours du nickel au LME. De plus, les sites font face à des intempéries considérables avec une augmentation de la pluviométrie de + 50% sur la moyenne des 6 dernières années. Au bilan, la trésorerie de la SLN s’est dégradée. Le second semestre est focalisé sur la production minière et métallurgique pour tenir les objectifs révisés et sur la maîtrise des coûts opérationnels.

Lire le communiqué de presse en intégralité