Mieux connaître pour mieux protéger

Afin de mieux protéger la faune et la flore calédonienne endémique et rare, la SLN passe des conventions pluri-annuelles avec des partenaires scientifiques comme l’IRD , l’UNC , le CNRS , l’IAC ou encore le CNRT dans le but de réaliser des programmes de recherche. L’objectif est d’avoir une meilleure connaissance notamment de la faune et de la flore installée sur le maquis minier. Cela permet à l’industriel de mieux connaître l’endémicité et la biodiversité, là où de futures exploitations sont envisagées et de mettre en place des parcs de la biodiversité, d’éviter des zones, de créer des corridors d’endémisme, de récolter de graines de plantes endémiques…

La SLN soutient également depuis l’origine l’association Scal’Air dont le but est de surveiller la qualité de l’air à Nouméa. De même, chaque année, la SLN est partenaire de l’observatoire “l’Oeil”, et contribue à son financement.