La 7e génération d’experts calédoniens

La 7e génération de Calédoniens travaille aujourd’hui à la SLN. Les « Générations SLN » sont ces hommes et ces femmes venus de divers horizons et issus de communautés différentes dont l’histoire s’entrecroise avec celle de la SLN, société calédonienne devenue multinationale, partie intégrante du pays qui l’a vue naître.

Ces générations de mineurs et de métallurgistes qui sont derrière l’outil et forgent leur pays tout en préparant les prochaines générations à prendre la relève du nickel.

Les descendants de ces pionniers se sont parfois retrouvés sur les sites miniers où leurs pères avaient contribué à l’avenir de leur terre d’accueil. Toutes ces communautés ont profondément marqué le paysage humain et culturel de la Nouvelle-Calédonie.

La SLN et ses employés ont ainsi traversé le temps depuis 1880. A chaque fois, les salariés ont su montrer le meilleur d’eux-mêmes au cours des évolutions industrielles et technologiques, par leur capacité à être créatifs et innovants, prêts à se remettre en cause pour être précurseurs sur le plan commercial, technique, économique, environnemental ou social.

L’initiative est une constante dans l’histoire de la SLN. C’est un état d’esprit hérité de ce XIXe siècle où la curiosité scientifique et la quête du savoir étaient des vertus recherchées. Jules Garnier a incarné complètement cette époque. Il n’est pas simplement l’ingénieur qui découvrit le minerai de nickel et qui a mis au point, en 1873, le premier procédé de fusion, il est aussi le co-fondateur de la Société Le Nickel à qui il a transmis ses gènes… l’esprit d’initiative…